Le vieil homme sans voix
  • Éditeur québécois

«Dans mon lit, tout semble m’assaillir en même temps. Le silence général qui accentue l’enfermement de mon mutisme, les propos de Gus sur la vie. Je réfléchis à ma relation avec mes trois ex-épouses. En donnant les rênes de mon entreprise à mon fils, je ne représente plus un si grand intérêt. Vont-elles continuer à me fréquenter ? La vraie question est pourquoi voudrais-je qu’elles me fréquentent ? Puis, il y a le rendez-vous que j’ai chez l’avocat demain en compagnie de Maryse. Earl est censé nous rejoindre. J’ai l’impression qu’au lever du jour, je ne serai plus moi. Je serai un homme condamné à vivre sans titre. Retraité ne veut pourtant pas dire la fin d’une vie. Pour certains, c’est le début de quelque chose de plus exaltant.»